jpg

Plomb dans l’environnement. Dans son rapport « The toxic truth » de 2020, l’UNICEF constate, en collaboration avec l’organisation « Pure Earth« , qu’un enfant sur trois dans le monde souffre des manifestations de l’intoxication au plomb. Ce sont surtout les pays en développement qui sont touchés. L’exposition au plomb peut entraîner des troubles neurologiques, cognitifs et physiques à vie. Outre l’industrie, le recyclage inapproprié des batteries de voiture et les sols contaminés sont responsables de la pollution de l’environnement. Les causes culturelles se retrouvent entre autres dans les épices contaminées, les poteries traditionnelles et les cosmétiques. Mais néanmoins, les pays industrialisés comme les États-Unis d’Amérique sont également concernés : La présence de plomb dans l’eau potable y nécessite le renouvellement des conduites d’eau.

Le plomb dans l’environnement : un danger pour l’humain

Les effets du plomb sur la santé sont immenses. L’exposition au plomb pendant l’enfance est associée à des problèmes de santé mentale et de comportement troubles, ainsi qu’à une augmentation de la criminalité et de la violence. Toute ingestion de plomb dans l’organisme est dangereuse pour la santé. D’autres conséquences graves pour la santé sont un risque accru de lésions rénales et de maladies cardio-vasculaires plus tard dans la vie. La valeur d’alerte des Nations unies est de 5 microgrammes de plomb par décilitre de sang (µg / dl). À partir de cette valeur, il y a déjà une perte du quotient intellectuel. Selon l’UNICEF, des troubles fonctionnels du cerveau apparaissent à des taux de plomb plus élevés (>90 µg / dl). À partir d’une valeur de 150 µg / dl, la mort survient par empoisonnement au plomb.

Industrie Plomb Environnement Pollution Abandon Expiration Pollution de l'environnement
Des friches industrielles contaminées sont également responsables de la présence de plomb dans l’environnement. (Foto symbolique / Pixabay / CC0))

Les gens peuvent être informés des dangers du plomb afin qu’ils puissent se protéger et protéger leurs enfants. Les investissements portent leurs fruits : une meilleure santé, une productivité accrue, des quotients intellectuels plus élevés, moins de violence et un avenir meilleur pour des millions d’enfants à travers le monde.

Richard Fuller – NGO Pure Earth

La présence de plomb dans l’environnement nuit à l’ensemble de la société. Outre la perte de productivité, il entraîne des coûts pour le système de santé et peut ainsi peser sur tout un pays. Dans son rapport, l’UNICEF estime que 815 millions d’enfants dans le monde sont touchés par l’intoxication au plomb. Ces cas sont toutefois inégalement répartis dans le monde. Les continents asiatique et africain sont les plus touchés. Les pays à revenu faible ou moyen supportent le fardeau le plus lourd. La carte de la NGO Pure Earth permet de suivre cette situation pays par pays :

Plomb environnement danger santé urbanisme friche industrielle
Plomb dans l’environnement. Outre l’industrie, le recyclage inapproprié des batteries automobiles est également responsable de l’augmentation des taux de plomb. (Photo symbolique / Pixabay / CC0)

Saturnisme d’une ville : le cas de Bajos de Haina

Située dans la province de San Cristobal de la République dominicaine, la commune de Bajos de Haina représente le cœur industriel de l’État insulaire. Les usines et les raffineries sont des employeurs importants pour la population locale. Cependant, avec la croissance de l’industrie, l’impact sur l’environnement s’est par ailleurs aggravé. Les habitants de cette commune de 120 000 habitants sont particulièrement touchés par la pollution industrielle. En 2006, la ville a reçu le nom peu glorieux de « Tchernobyl dominicain« . Plus de 90% des habitants de Bajos de Haina qui ont été testés ont présenté des taux élevés de plomb dans le sang.

En 2000, le ministre dominicain de l’Environnement a déclaré Haina comme zone nationale d’intérêt majeur. Quelques années auparavant, 146 enfants ont été testés pour l’intoxication au plomb. Avec une moyenne de 79 µg / dl, leur taux de plomb dans le sang était extrêmement élevé. C’est surtout un site de recyclage de batteries au plomb abandonné dans le quartier de Paraiso de Dios de la commune qui a attiré l’attention. Ceux qui pouvaient se le permettre ont déménagé. À partir de 2008, d’importants travaux ont été entrepris pour nettoyer le site. Mais à un autre endroit, le prochain pollueur a déjà fait son apparition.

« Cette pollution nous tue ici. Plus les usines se développent, plus nous tombons malades. »

Elizabeth Mota, interview avec Aljazeera / 2021 / « No safe place: Lead poisoning in the dominican republic« 

Dans son article « No safe place : Lead poisoning in the dominican republic », Aljaazera révèle d’autres pollutions environnementales par le plomb dans le quartier de Los Desamparados de Haina. Sous un nouveau nom, l’entreprise VERI s’est re-installée dans la zone industrielle – et a poursuivi le recyclage des batteries. Dès 2018, des taux élevés de plomb ont été détectés dans l’air et, un an plus tard, dans le sang des habitants des environs. Par la suite d’un audit environnemental réalisé en 2020 une mauvaise gestion des eaux de pluie polluées sur le site a été révélé. Aucun changement positif n’est en vue pour les habitants de Los Desamparados et Bajos de Haina.

Rejoins le Newsletter

Rejoins le newsletter d'Urbanauth et sois informé dès qu'un nouvel article est publié !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Rejoins le Newsletter

Rejoins le newsletter d'Urbanauth et sois informé dès qu'un nouvel article est publié !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner